mounir fatmi
   
   
I 51 I
I 52
I 53
I 54
I 55
I 56
I 26 I
I 27
I 28
I 29
I 30
I 31
I 32
I 33
I 34
I 35
I 36
I 37
I 38
I 39
I 40
I 41
I 42
I 43
I 44
I 45
I 46
I 47
I 48
I 49
I 50
I 01 I
I 02
I 03
I 04
I 05
I 06
I 07
I 08
I 09
I 10
I 11
I 12
I 13
I 14
I 15
I 16
I 17
I 18
I 19
I 20
I 21
I 22
I 23
I 24
I 25
 
2.
 
• installations
• videos
• photographs
• sculptures
• drawings
• collages
• paintings
• performances
• public spaces
• sounds
• games
• writings
17. Obstacles, Coma, Mise en Garde 01download PDF | Obstacles, Coma, Warning 01
 

'' They advocate an economy of means, as inspired by post-minimalism, from which the artist seeks to create the maximal effect. ''


Studio Fatmi, April 2017
2007, obstacles, 3m50 x 10 cm each.
Exhibition view from Suspect Language, Goodman Gallery, 2012, Cape Town.
Courtesy of the artist and Goodman Gallery, Johannesburg.
Ed. of 5 + 1 A.P.
 




La série de sculptures « Obstacle, coma, posologie » est réalisée au moyen de barrières de saut d'obstacle hippique, matériau fréquemment employé par mounir fatmi dans ses œuvres. Peintes en noir et blanc, les barres portent des inscriptions tirées du manifeste de l'artiste. Certaines d'entre elles apparaissent brisées en plusieurs endroits et reposent au sol, enchevêtrées. D'autres sont disposées par paires, accolées l'une à l'autre et maintenues en équilibre contres les murs de l'espace d'exposition.

Renvoyant à un usage qui a connu un développement important au début du 20e siècle, avec la multiplication en grand nombre de manifestes liés aux avant-gardes artistiques, l'œuvre sculpturale se constitue à la fois comme un développement dans l'espace et une illustration concrète du programme artistique de mounir fatmi. Profession de foi à valeur collective à l'origine, dans la mesure où elle tente de réunir sous une même bannière différents artistes, le manifeste de mounir fatmi vient affirmer une singularité, où se mêlent méfiance et confiance dans les pouvoirs des mots, reconnaissance du pouvoir supérieur du langage sur les individus et tentative d'élaboration d'une stratégie linguistique ayant pour but de renouveler et de transformer les rapports de l'individu au monde et à la langue.

Genre hybride tenant à la fois du gestuel et du textuel, le manifeste artistique de mounir fatmi a valeur d'intervention dans l'espace publique et vise à en redéfinir l'organisation et la répartition. Véritable feuille de route, le manifeste fixe les étapes d'une stratégie inscrite dans la langue et dans l'espace, où les questions des correspondances artistiques et celles des rapports de la création artistique au réel sont essentielles. Envisagée sous un angle médical, la démarche esthétique de mounir fatmi se présente comme un traitement qui semble destiné à assurer la bonne santé de l'artiste et de ses œuvres, mais également celle du spectateur.

Cette thérapeutique préconise un dosage équilibré entre approche scientifique et appréhension sensible. Elle met en avant l'autobiographique et l'expressivité, qui s'expriment dans les phrases courtes et stylisées extraites du manifeste. Elle favorise la libre circulation des individus et des idées : les barrières, une fois brisées, perdent leur pouvoir de blocage et les spectateurs se voient éventuellement transformés en manifestants abolissant les barricades. Elle multiplie les mises en relation et les connexions, qui s'illustrent dans le ménagement de nombreux effets de contraste et de balancement et dans la mise au point de structures binaires prises dans une dynamique dialectique : construction et déconstruction, érection et chute, hypothèse et résultat, action et effet. Elle fait appel aux correspondances artistiques : ici entre écriture et arts plastiques. Elle prône enfin une économie de moyens, d'inspiration post-minimaliste, dont l'artiste tente de tirer le maximum d'effet.

L'obstacle, au sein du programme esthétique de mounir fatmi devient alors la figure privilégiée du rapport de la création artistique à la réalité. Il désigne à la fois l'épreuve du réel ? ce qui en lui fait résistance, et les moyens artistiques mis en œuvre pour en faire l'exploration. Moyens qui apparaissent eux-mêmes et face au réel comme "instables", "fragiles" et "menacés de chute" (mounir fatmi). Les sculptures « Obstacle, coma, posologie » s'inscrivent dans une recherche esthétique autour d'une figure plastique et d'une quête de l'alliance parfaite de rigueur formelle et de sensibilité poétique.


Studio Fatmi, Avril 2017.




 

The series of sculptures « Obstacle, Coma, Dosage » is created using horse jumping bars, a material frequently used by mounir fatmi in his work. Painted black and white, the bars bear inscriptions taken from the artist’s manifesto. Some are broken in several points and lie entangled on the ground. Others are placed in pairs, side by side, and left in balance, resting against the walls of the exhibition space.

Referring to a practice that widely developed at the beginning of the 20th century with the multiplication of manifests related to the artistic avant-garde, this sculptural piece constitutes both a development in space and a concrete illustration of mounir fatmi’s artistic program. It is originally a collective declaration of faith, in the sense that it attempts to unite different artists under the same banner, but mounir fatmi’s manifesto also aims to assert a singularity combining trust and distrust vis-à-vis the power of words, the acknowledgment of the superior power of language over individuals and the attempt to elaborate a linguistic strategy whose goal is to renew and transform the relation of individuals to the world and to language.

mounir fatmi’s artistic manifesto is a hybrid genre and is both gestural and textual; it aims to create interventions in the public space while seeking to redefine its organization and distribution. Like a roadmap, the manifesto defines the stages of a strategy in language and in space where questions related to artistic connections and to the relation between artistic creation and reality are essential. From a medical point of view, mounir fatmi’s esthetic approach presents itself as a treatment that appears to be aimed at ensuring the good health of the artist, of his works of art, but also of the viewers.

These therapeutics recommend a balanced dosage between scientific approach and sensitive apprehension. They highlight the autobiographical and the expressive as manifested through the manifest’s short and stylized sentences. They favor the freedom of circulation of individuals and ideas: once barriers have been broken down, they lose their blocking power and the viewers can be transformed into protesters kicking down barricades. They multiply connections, as illustrated by the creation of many contrast and balancing effects and of binary structures trapped in a dialectical dynamic: construction and deconstruction, erection and fall, hypothesis and result, action and effect. They rely on artistic connections – here, between writing and plastic arts. And finally, they advocate an economy of means, as inspired by post-minimalism, from which the artist seeks to create the maximal effect.

Within mounir fatmi’s esthetic program, the obstacle becomes the chosen figure for the relation between artistic creation and reality. It designates both the trials of reality, what resists within that reality and the artistic means developed to explore this process. These means, in the face of reality, appear to be « instable », « fragile » and « destined to fall » (mounir fatmi). The sculptures « Obstacle, Coma, Dosage » are part of an esthetic quest revolving around a plastic figure and a search for the perfect alliance between formal precision and poetic sensitivity.









Studio Fatmi, April 2017.